Sesame Autisme 37

Association de parents
Indre et Loire

 
    L’autisme est un problème de santé publique, insuffisamment pris en compte en France, malgré le nombre croissant de personnes atteintes

Les familles confrontées à ce handicap souffrent de la difficulté du quotidien, du manque de diversité de prise en charge, et redoutent le surhandicap lié à un défaut d’accompagnement adapté.
Cette situation de « maltraitance par défaut » (dixit le comité national d’éthique) nécessite la mobilisation des familles et associations et la formation des aidants et professionnels.

Sésame-Autisme 37 se veut un trait d’union entre les familles et les décideurs, une voix qui porte la parole de ceux qu’on n’entend pas, qui dénonce le manque de structures d’accompagnement de ce handicap.
Nous ne défendons pas une chapelle ou une méthode .Les autistes pourront progresser grâce à la reconnaissance de la spécificité de leur handicap et de la multiplicité des outils à leur disposition.   Une société ne peut se dire civilisée que si elle sait accepter les différences et ne pas exclure les plus faibles.
C’est cet engagement que nous souhaitons porter, pour que les personnes atteintes d’autisme ou plus généralement handicapées trouvent enfin une vie digne dans une société solidaire

En amont du 4ème plan autisme : lettre ouverte des président-e-s d'Autisme France, Sésame Autisme et de l'Unapei à Madame la Ministre Sophie Cluzel

Le 4ème plan Autisme devrait être annoncé  début avril.  Mais nous avons choisi d’évoquer, de façon commune et  dès maintenant, nos préoccupations fortes sur  la prise en compte  réelle de certains points qui nous semblent essentiels à la réussite de ce futur plan.
 
Comme  il est dit dans cette lettre,   nous serons attentifs lors de la sortie de celui-ci à ce que ces éléments soient à la hauteur de nos attentes. La Fédération Française SESAME AUTISME se gardant le droit de réagir  par ses propres réseau, ce courrier écrit de façon commune par trois grandes Fédérations   nous a semblé être en mesure d’appuyer plus fortement  nos revendications.
 
 

Lire la suite